Le Big Bang d'Eliis!

Le Big Bang d'Eliis!


Eliis, l’histoire de deux géophysiciens entre mer et montagne.

Une passion commune 

Enfants ils ramassaient déjà des cailloux lors de leurs promenades. Sébastien Lacaze et Fabien Pauget ont très tôt aimé les pierres. Le premier sillonnait les chemins calcaires parsemés de chênes verts autour de la Méditerranée pendant que le second gravissait le complexe structural de la chaine alpine du Dauphiné. Ils appréciaient la splendeur des paysages, le sable, les roches et les falaises. La nature faisait partie de leur vie. Ils étaient fascinés par les traces de l’histoire terrestre, observaient les strates avec curiosité, appréciaient la beauté des sols. 

Quand la passion devient un métier 

Pour exercer une profession en adéquation avec leur passion, Fabien suit des études en géoscience à Nice puis en traitement d’image et science cognitive à Paris VI, tandis que Sébastien étudie la géophysique à Montpellier puis Brest et Paris VI, en géophysique appliquée et traitement du signal.

C’est en 2004 qu’ils se rencontrent. Embauchés dans une entreprise montpelliéraine spécialisée dans l’étude des puits gaziers et pétroliers ils apprennent leur métier avec intensité.

Puis le temps passe et ils perçoivent avec de plus en plus d’acuité que leurs compétences sont sous-exploitées. Ils comprennent en effet que l’analyse du sous-sol proposée aux clients manque encore de finesse. Le diagnostic, réalisé à partir de quelques cartes géologiques, devrait reposer sur un modèle beaucoup plus détaillé ! L’interprétation des surfaces ne gagnerait-elle pas en précision avec un logiciel spécifique permettant de recueillir de multiples données avant l’interprétation sismique ? L’idée leur paraît évidente, novatrice, adaptée au monde de l’exploration sous-terraine. Mais les premiers pas des deux géophysiciens semblent semés d’embûches. 

Un chemin jalonné d’obstacles

La première difficulté tient à l’élitisme français. Ils ne sont pas diplômés des grandes écoles mais seulement de l’Université. Pire, Sébastien a failli arrêter ses études de sciences dès la première année à cause d’une note désastreuse en géologie! Heureusement il a tenu bon jusqu’à son mémoire de master grâce à un professeur de talent et bienveillant. Une belle leçon d’humilité dont il a tiré profit par la suite.

La seconde difficulté résulte d’un échec au concours 2006 du Ministère de la Recherche français pour l’aide à la création d’entreprise innovante. En effet le projet présenté par Fabien et Sébastien n’est pas retenu. Ils n’obtiennent donc aucun financement. Le moral est au plus bas et les espoirs s’amenuisent. 

Apprendre de ses erreurs

Deux options s’offrent à eux : renoncer à leur idée ou remonter les manches et s’adresser directement aux clients. Le doute s’installe et les deux jeunes hommes décident de concevoir un logiciel de traitement d’images en neuroradiologie. Le programme permet de sonder les couches du cerveau ! Le projet s’intitule IRIS technologie en référence à l’œil. Une rencontre avec des médecins-chercheurs du CHU de Montpellier les propulse dans un monde qu’ils ne connaissent pas. Le résultat est très concluant mais les contraintes administratives et le protocole médical de validation scientifique et technique paraissent insurmontables. Le moral s’étiole...

Ils changent alors de stratégie et concentrent leurs efforts sur leur domaine de prédilection : les géosciences. Sébastien et Fabien intègrent la Coopérative d’entrepreneurs CREALEAD, donnent corps à leur activité et formalisent leurs réflexions. Ils ne sont plus seuls. Une fois stabilisé, leur projet suscite un réel intérêt auprès du Business Innovation Center de la Métropole de Montpellier (Cap Omega) ainsi que Languedoc Roussillon Incubation (LRI) qui intègre l’entreprise et finance son développement. 

Ils bénéficient enfin d’un accompagnement solide et de conseils avisés. Leurs efforts et leur persévérance commencent à porter leurs fruits ! 

L’horizon s’éclaircit 

Sébastien et Fabien sont accueillis au sein du prestigieux Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) à Montpellier. Des conditions de travail idéales sont réunies pour favoriser l’innovation et un développement technologique efficace. Quelle chance ! Pendant trois ans les jeunes entrepreneurs effectuent des études pour des clients dans le domaine de l’énergie et plus particulièrement de l’exploration. La démarche porte d’abord sur le stockage de gaz puis bifurque vers la prospection et l’exploration de réservoirs gaziers et pétroliers à partir d’images sismiques. Les contraintes environnementales de plus en plus complexes et le déclin des réserves naturelles justifient la création d’un logiciel hautement performant, détaillé et sûr.  

La reconnaissance

Fabien et Sébastien réalisent donc un prototype et assurent un service pour des entreprises qui attendent des analyses fiables du sous-sol avant d’engager des investissements lourds. Ainsi les sociétés ENI (Italie) Maersk Oil (Danemark), Engie (France), BG Group (Royaume-Uni) et Wintershall (Allemagne) se réunissent sous forme de consortium et confient la création d’un logiciel aux deux hommes. Les membres de l’alliance financent équitablement le projet en échange de licences gratuites. Les résultats sont indéniables et donnent entière satisfaction à tous les membres. Les collaborateurs d’hier peuvent devenir les clients d’aujourd’hui ! Sébastien et Fabien ont dorénavant toutes les cartes en main pour créer leur propre marque et commercialiser un logiciel éprouvé par des professionnels de renom. Ils déploient enfin leur talent sans entraves financières. L’entreprise s’appellera Eliis, Elite Image Software, et le logiciel d’interprétation sismique PaleoScan™.

Quel avenir pour Eliis ?

Aujourd’hui l’entreprise ne cesse de grandir. Elle compte une cinquantaine de salariés et quatre filiales, presque cinq : États-Unis, Australie, Brésil, Malaisie et probablement aux Émirats Arabes Unis. L’aventure technologique pourrait s’arrêter là mais d’importants challenges écologiques restent à venir. De nouveaux chantiers prennent forme autour du stockage de CO2, de la géothermie et de l’exploration d’hydrogène. Eliis propose des solutions technologiques intelligentes pour limiter les émissions de gaz carbonique dans l’atmosphère et encourager l’exploitation des énergies renouvelables. L’enjeu planétaire de la transition écologique mobilise largement l’équipe qui décline les multiples applications du logiciel PaleoScan™.

 

Laissez-nous un commentaire !

VOUS SOUHAITEZ ÊTRE INFORMÉ DES PROCHAINS ÉVÉNEMENTS ?

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER