Saison 1, Episode 1: Monument Valley

Saison 1, Episode 1: Monument Valley

Épisode 1 : The Searchers de John Ford (1956) à Monument Valley dans l’Arizona et l’Utha – USA

Quand la géologie et le 7ème art offrent des spectacles grandioses.

Vous aimez le cinéma ? Vous aimez les sensations fortes et les paysage à couper le souffle ? Vous admirez les falaises qui plongent dans la mer, l’immensité désertique, la forme artistique d’une roche ou d’un canyon ? Alors prenez quelques minutes pour vous immerger dans l’univers du grand écran.

Le scénario

L’histoire se déroule au Texas en 1868. Après avoir combattu aux côtés des Sudistes, Ethan Edwards rentre au pays. Dès son retour la famille de son frère, Aaron Edwards, est décimée par une bande de Comanches qui dévaste leur ranch et enlève les deux fillettes. La plus jeune est finalement retrouvée morte mais l’ainée, Debbie, est intégrée à la tribu. Face au drame Ethan se lance alors sur les traces des ravisseurs avec deux autres compagnons. Mais son but est très étonnant : il est bien décidé non pas à sauver la captive mais à la tuer. En effet il ne supporte pas l’idée qu’elle vive parmi les indiens et partage son intimité avec leur chef. Le film s'inspire d'un fait réel. Une petite fille, kidnappée en 1836 au Texas, devient la femme d'un chef Comanche. Retrouvée des années plus tard, elle sera ramenée de force dans la communauté blanche. Cet événement a inspiré le livre d'Alan Le May duquel s'inspire John Ford.
Si le film est, presque unanimement, reconnu aujourd'hui comme une des œuvres les plus importantes du cinéma américain, il n'en a pas toujours été ainsi. En 1956 le mélange des genres a désarçonné les commentateurs. La noirceur et la cruauté dominent, notamment avec un héros raciste, soldat perdu de la guerre de Sécession, incarné par John Wayne. John Ford rompt avec le western manichéen du bon cow-boy face à l’indien sauvage et sans culture. Il déclare en parlant des Comanches "C'est un peuple très digne -même lorsqu'il a été battu. Naturellement, ce n'est pas très populaire aux États-Unis. Le public aime voir les Indiens être tués. Il ne les considère pas comme des êtres humains, possédant une culture profonde, différente de la nôtre. Si vous regardez les choses en détail, vous découvrez pourtant que leur religion ressemble en beaucoup de points à la nôtre." The Searchers est considéré comme une œuvre emblématique de la fin de "l'ancien Hollywood" et d’un genre cinématographique "le western". Le film devient, pour de nombreux cinéastes, le point de départ du "nouvel Hollywood", contrasté et complexe.

L'anecdote

Le rôle de Debbie Edwards, la fille enlevée par les Indiens, a été confié à Natalie Wood, mais aussi à Lana Wood, sa sœur dans la vie, pour jouer le même personnage à l’âge enfant. Lana, dont le vrai nom est Svetlana Gurdin, décide de devenir Lana Wood lors de ce tournage.


Monument Valley

Monument Valley, Arizona, est une curiosité géologique nommée « Tsé Bii’ Ndzisgaii », la vallée des rocs, par les indiens Navajos qui occupaient le territoire. Elle a pris forme lentement et n’était, il y a quelques centaines de millions d'années, qu'un immense bassin. En effet l'érosion des Rocheuses, situées à proximité, a entraîné des dépôts massifs de sédiments dans la zone dont la fossilisation a progressivement formé de la roche. Mais pourquoi appeler cette étendue Monument Valley ? Parce que le site est devenu dans les années 1940 un véritable symbole de l’Ouest Américain grâce (ou à cause diront certains) du cinéma hollywoodien et de John Ford. Qui n’a pas admiré dans un western ce panorama et ces célèbres buttes de grès rouge plantées au milieu du désert ? Qui n’a pas rêvé de chevaucher sa monture au milieu de ce paysage mythique ?



Structure Geologique


Le cadre géologique grandiose de Monument Valley s'étend sur 1 100 miles carrés soit 1 770 kilomètres carrés, entre l'Utah et l'Arizona. Des buttes d’une hauteur de 300 mètres environ, connues sous le nom de « monuments », sont emblématiques de la vallée. Les roches qui la jalonnent, essentiellement sédimentaires, couvrent les périodes du Permien au Jurassique moyen. Trois formations caractérisent les monuments : Organ Rock, De Chelly et Moenkopi (Blakey 1987). Des millions d’années d’érosion ont façonné le paysage. Son originalité et sa beauté tiennent notamment au "bouchons" volcaniques incrustés dans les roches sédimentaires. Selon Gregory en 1917 cette intrusion de dykes aurait débuté entre le Tertiaire et le Trias supérieur.



Histoire géologique

Monument Valley revêt des atours exceptionnels pour étudier l'histoire géologique du plateau du Colorado. Des roches allant du Pennsylvanien au Jurassique, soit environ 192 millions d'années de l'histoire de la Terre (Blakey 1987), façonnent la vallée. Les plus anciennes roches présentent les caractéristiques d’un environnement marin de faible profondeur. Mers, grands déserts et systèmes fluviaux se sont succédé alternativement. Plus récemment, une activité volcanique transparaît à travers la mis en place des dykes.

Saison 1, Episode 1: Monument Valley

Observation géologique plus détaillée

Le parc de Monument Valley révèle dix formations majeures : Halgaito, Cedar Mesa, Organ Rock, De Chelly, Moenkopi, Owl Rock, Chinle, Wingate, Kayenta et Navajo. La base des monuments eux-mêmes est composée de schiste permien d'Organ Rock. Cette couche de schiste, mesurant environ 700 pieds (213 m), est représentative d’un environnement marin soumis à des marées. Cette période de dépôt aboutit à la création de mudstones et de siltstones de couleur brun foncé et rouge qui s’érodent en pente douce. La couche suivante située au-dessus de la formation de schiste d'Organ Rock s’appelle le grès permien de De Chelly. D’une épaisseur d'environ 400 pieds (122 m), ce grès quartzeux est apparu au cours d’une période de dépôt éolien, typique d’ environnements désertiques. La trace des dunes est visible à travers la stratification croisée des mesas. Pendant près de 50 millions d'années l'érosion de cet environnement a façonné les buttes et les flèches visibles aujourd'hui. Dans tout le parc, la formation Moenkopi de couleur blanche chapote discrètement la formation gréseuse de De Chelly. Ce grès rouge, stratigraphiquement plus jeune que le reste des formations rocheuses, est souvent érodé.

Aujourd’hui encore, Monument Valley reste l’un des terrains de jeux favoris des géologues, étudiants et confirmés.

Laissez-nous un commentaire !

Restez connecté !

Restez informé !